The Art of Hosting

Il y a un mois, nous étions 39 à nous réunir en cercle à la Bergerie de Villarceaux pour le 5ième Art of Hosting francophone. Je tremblais … d’anticipation … (que sera ce séminaire ? allons-nous pouvoir transmettre la magie de AoH ? quelle sera l’alchimie de notre collectif ?) … de gratitude … (nous y sommes arrivés, ça y est, c’est lancé ! Quelle équipe de hôtes, nous sommes restés fidèles à nos valeurs d’authenticité, bienveillance, et fun !) … et de trépidation … (saurons-nous faire ? avons-nous l’énergie et la capacité d’être vraiment présents ? comment les participants vont-ils vivre l’inéluctable « grown zone » ?). Toutes ces émotions se télescopaient … jusqu’au moment où nous nous sommes connectés en cercle vers 18h40 ce jeudi 27 juin. Et avec l’ouverture d’Héloïse, le flux a commencé et nous a amené dans des « lieux » peut-être peu soupçonnés pour certains. Nous avons passé 3 journées bien pleines, bien riches à vivre l’AoH. Raison pour laquelle nous avons parfois du mal à parler de « séminaire » car c’est en fait une tranche de vie. Le dehors-dedans, le faire-être, le participant-hôte, toutes les polarités jouent ensemble à nous faire découvrir du nouveau. Et c’est surtout pour ça qu’on a envie de continuer ! Et … on a envie de continuer car vous vous donnez à fond ; c’est beau de hoster avec autant d’énergie présente, autant de générosité des participants. Merci aux présents…

Le lien créé pendant ces 3 jours nous a gardés connectés pendant un certain temps après le 30 juin. Différentes récoltes dont les collections de photos qui nous permettent de nous y balader quand l’envie nous prend. Les idées, les projets nés sur place, des retours anticipés de ceux que le collectif à soutenu à concevoir/renforcer une mission avec les méthodes participatives. Et de belles idées pour nourrir cette communauté de praticiens (le 4ième pillier !) que nous sommes et qui grandit, qui évolue.

Qu’il est réconfortant de voir un mois plus tard l’énergie et la vitalité de cet AoH francophone, encore jeune (3 ans !). Une question me vient ; je vous la livre comme objet de réflexion pendant les vacances. Comment est-ce qu’on peut accompagner notre intention individuelle avec cette richesse collective ? Comment « nourrir » cette communauté de praticiens, encore jeune, pour qu’à son tour, elle nous fasse évoluer ?

Je souhaite que l’AoH francophone continue à émerveiller des collectifs encore bien longtemps !

Views: 79

Replies to This Conversation

Nice to read this harvest Nancy!

RSS

© 2022   Created by Rowan.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service